Biographie longue
Biographie courte
Bibliographie
Filmographie
Paroles données
Récit photographique
1917 : Né le 31 mai, à Paris.
1925 : Découverte du cinéma : Nanook de Robert Flaherty et Robin Hood interprété par Douglas Fairbanck.
1934 : Reçu au Bac en mathématiques élémentaires. Première rencontre de l'ethnographie et du surréalisme.
1937 : Admissible à l'École Polytechnique, reçu à l'École des Ponts et Chaussées.
1941 : Obtention du diplôme d'Ingénieur civil des Ponts et Chaussées. Engagement, au Niger, comme ingénieur ordinaire des Travaux publics des colonies.
1942-1945 : Premières enquêtes ethnographiques sur les rituels de possession songhay. Publication d'un premier article en 1943 : Aperçu sur l'animisme songhay, aux Notes Africaines de Dakar. Participation aux campagnes de France et d'Allemagne (Chef de la Section de reconnaissance du Génie de la 1e D.B.)

1946-1947 : Descente du Niger en pirogue et tournage de son premier film : AU PAYS DES MAGES NOIRS. Enquêtes sur les populations de pêcheurs Sorko, d'agriculteurs Songhay et des cultes au génie de l'eau.

judi poker . regrow hair protocol review

1948-1949 : Entre au CNRS comme Attaché de Recherches et donne un enseignement au musée de l'Homme. De septembre 1948 à mars 1949, mène une série d'enquêtes en pays songhay sur la religion et la magie.
1949 : Reçoit le Grand Prix du Premier Festival International du Film Maudit, présidé par Jean Cocteau, pour le film : INITIATION À LA DANSE DES POSSÉDÉS.
1950 : Mission avec Roger Rosfelder de juillet 1950 à Mai 1951, en voiture depuis le Mali jusqu'en Gold Coast (Ghana), en passant par le Niger.
1952 : Soutient, en février, son Doctorat d'État ès Lettres (mention très honorable à l'unanimité).
1953 : Chargé de Recherches au CNRS. Créé le Comité du film ethnographique avec Enrico Fulchignoni, Marcel Griaule, André Leroi-Gourhan, Henry Langlois et Claude Levi-strauss.
1954-1960 : Suite des études sur les migrants nigériens en Gold Coast (Ghana).
1955 : Le film : MAITRES FOUS reçoit le Grand Prix de la Biennale internationale du cinéma de Venise.
1957 : Organise avec Roberto Rossellini un "Atelier collectif de création" où se retrouvent les futurs metteurs en scène de la "Nouvelle vague".
1958 :Réalise : MOI, UN NOIR - Prix Louis Delluc 1959.
1959-1961 : Le film : CHRONIQUE D'UN ÉTÉ reçoit le Grand Prix de la Critique internationale au Festival de Cannes, Primé à Venise et à Mannheim en 1961. Création du "Cinéma direct" à la fois dans sa philosophie et dans ses outils. Dirige l'Institut de recherches scientifique du Niger, devient Maître de Recherches au CNRS. Publication de sa thèse : La religion et la magie Songhay, P.U. F., Paris.
1962 : Organise le Colloque international sur l'Émigration en Afrique de l'Ouest. Co-réalise avec Michel Brault : ROSE ET LANDRY - Prix San Giorgio de la Biennale internationale du Cinéma de Venise.
1965 : Réalise : LA CHASSE AU LION À L'ARC qui obtient le Lion d'Or à la XXVI ème Mostra Internationale d'Art Cinématographique de Venise en 1965. Tourne : GARE DU NORD sketch du film : PARIS, VU PAR réalisé en collaboration avec Claude Chabrol, Jean Douchet, Jean-Luc Godard, Jean-Daniel Pollet et Éric Rohmer.
1966 : Début du tournage, avec Germaine Dieterlen, des cérémonies soixantenaires, Sigui, chez les Dogon du Mali (1966-1973). Création avec cette dernière et Claude Levi-strauss du Laboratoire audiovisuel en Sciences religieuses de l'École pratique des hautes études - Sorbonne. Publie le Catalogue de films sur l'Afrique, introduction au cinéma africain, UNESCO, Paris et le Catalogue de 100 films d'intérêt ethnographique, CNRS, Paris.
1967 : Organise à Sydney le premier Séminaire international sur le cinéma dans le Pacifique.
1968 : Rédaction du chapitre sur : Les films ethnographiques, Ethnologie générale, collection La Pléiade, aux éditions Gallimard, Paris.
1969 : Création avec Enrico Fulchignoni et Henri Langlois d'un doctorat de cinéma à l'université de ParisI Sorbonne et de Paris X Nanterre.
1970 : Associé à Enrico Fulchignoni et à Georges-Henri Rivière, il créé "Venezia Genti" manifestation internationale consacrée au documentaire ethnographique et à la communication sociale. Réalise : PETIT À PETIT.
1971 : Fonde, à Tokyo, les Rencontres internationales "Télévision et Société".
Médaille d'or de la République italienne.
1974 : Réalise : COCORICO! MONSIEUR POULET.
1975 : Nommé Directeur de Recherches de classe exceptionnelle au CNRS.
1977 : Création avec Jean Michel Arnold du festival du "Cinéma du Réel" au Centre national d'art et de culture Georges Pompidou.
1979 : Reçoit le Grand Prix international du Forum architecture communication territoire. Présentation intégrale de son oeuvre cinématographique au Centre Georges Pompidou, à Paris, et dans quarante six autres pays.
1980 : Médaille d'or des Rencontres internationales "Sciences des connexions". Fait Docteur Honoris causa de l'université de Leyde (Hollande).
1981-1985 : "visiting professor" à l'université de Harvard.
1983 : Élection au poste de vice-président du Conseil international du cinéma et de la télévision (UNESCO).
1984 : Organisation du Colloque UNESCO sur "Cinéma et tradition orale" ainsi que d'un atelier de "Cinéma Direct" à Luxor en Egypte. Réalise : DIONYSOS.
1986 : Organisation des Rencontres internationales "Regards comparés" au Carrefour international de la communication de Paris.
1986-1991 : Président de la Cinémathèque française.
1988 : Grand Prix Omega d'Anthropologie visuelle au Festival des Peuples de Florence. Lauréat du premier Prix Florence Goult, décerné par l'Institut de France. Docteur Honoris causa des universités de Lima et de Californie du sud. Rédaction de : L'oeil mécanique pour la revue Gradhiva.
1989 : Réalise, dans le cadre des cérémonies du bicentenaire de la Révolution française : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ET PUIS APRES...
1991 : Reçoit l'Award de l'American Anthropological Association. Rédaction de la préface du Catalogue du Musée Langlois, Les mille et une nuits d'Henry Langlois, Paris.
1992 : Rétrospective Jean Rouch à la cinémathèque de Turin.
1993 : Le film : MADAME L'EAU reçoit le Prix international de la Paix à Berlin.
1996 : Réalise avec le cinéaste portugais Manuel De Oliveira : EN UNE POIGNÉE DE MAINS AMIES. Rétrospective, en juin et juillet, de ses films à la Galerie nationale du Jeu de Paume (Paris).
1997 : Réalise : FAIRE-PART MUSÉE HENRY LANGLOIS - CINÉMATHEQUE FRANÇAISE (8 JUILLET 1997).

1999 : En avril, rétrospective de son oeuvre à la Cinémathèque française (Paris).

Professional web development service by UP Company.

© Comité du film Ethnographique