Dossier de presse
Rencontres narrativités singulières
Rétrospective : 30 ans 30 films
Séances spéciales films ethnographiques CNRS / CFE
Soirée de clôture / Projections films primés
Hors les murs
  • Introduction
  • Lundi 21 novembre matin
  • Lundi 21 novembre aprés midi
  •  Mercredi 23 novembre matin
  • Mercredi 23 novembre aprés midi
Séances spéciales films ethnographiques CNRS / CFE
CNRS - Délégation Paris Michel-Ange
Auditorium Marie Curie (21-23 novembre 2011 j 21-23 November 2011)
3 rue Michel-Ange - 75016 Paris
 
Parcours d'une diversité  créative

Sans doute le programme que nous vous proposons ne rend pas totalement compte de toute la richesse de la contribution du CNRS à la production de l'anthropologie audiovisuelle. C'est qu'il s'agit uniquement de ceux des films produits qui ont été présentés à partir de 1982, lors des Bilans-Festivals du film ethnographique. Parmi eux il a fallu en outre rendre compte de la diversité des entreprises, des lieux et des conditions de tournage ainsi que donner place à des productions parcourant les trente années de cette manifestation du Comité du film ethnographique. Les choix opérés ne renvoient donc ni à des exclusions ni à des classements qualitatifs. Nous avons eu cependant l'intention de donner une idée de l'investissement considérable fait par le CNRS dans un ordre de production scientifique qui n'était pas nécessairement toujours bien reconnu et apprécié dans le cadre même de notre discipline. Grâce d'abord à la volonté tenace de Jean Rouch et au soutien qui lui a été accordé par le CNRS avec l'apport dynamique instauré lors de la création du SERDDAV (l'ancêtre du CNRS Images) par son responsable d'alors, Jean-Michel Arnold, un centre de production et de post production efficace s'est mis en place. Du bricolage enthousiaste initié par Rouch à partir du musée de l'Homme et du musée des Arts et Traditions Populaires, nous avons pu progressivement entrer sur les voies non seulement des rudiments d'un langage mais également des procédures technologiques de ses usages et de ses applications. Cela a permis également la multiplication des expériences et des rencontres, l'enrichissement des débats et des perspectives. C'est de cela, je crois, dont témoigne le programme que nous vous proposons cette année et qui signifie, me semble-t-il, la poursuite d'une expérience dont la vocation est de transgresser des règles qui s'imposeraient de façon abusive, de dépasser des modèles qui s'estimeraient définitifs. Il n'a jamais été question d'école ni de critères décisifs de qualification, l'ouverture aux débats imagétiques, la permanence du questionnement me paraissent avoir été les seuls engagements à tenir et, je l'espère, à maintenir.
Perfect place to watch film at 9movies. . So let s begin. People should seexmovies8 free no download at this website.

Marc Henri Piault
Directeur de recherche (honoraire), CNRS
anthropologue et cinéaste, Comité du film ethnographique
Lundi 21 novembre 2011 (10h - 13h)
Ouverture par : un représentant de l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) du CNRS, Catherine Balladur, directrice de CNRS Images et Jacques Lombard, président du Comité du film ethnographique
Introduction : Marc Henri Piault, directeur de recherche honoraire au CNRS, anthropologue et cinéaste, membre du Comité du film ethnographique
Au fil de l’aiguille (Grèce) - 1982
Vidéo, couleur, 22 min
Réalisateur : Colette Piault, anthropologue et cinéaste
Production : Les Films du Quotidien, CNRS Audiovisuel (SERDDAV)
A Ano Ravénia, petit village de la montagne grecque en Epire, les jeunes filles restent au village, contrairement aux jeunes garçons. Elles se réunissent et conversent à bâtons rompus, exprimant leurs aspirations et leurs désirs tout en brodant leur trousseau.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=693
Les Diablos (Espagne) - 1985
Vidéo, couleur, 33 min
Réalisateur : Jean-Dominique Lajoux, cinéaste
Production : CNRS Audiovisuel

Chaque année en Espagne, durant quatre jours en février, les Diablos célèbrent la fête de leur Saint Patron Blaise. Les membres de cette confrérie habillés d'un costume bariolé portent des grosses cloches accrochées à la taille. Les moments culminants de cette fête sont ceux où, dans l'église, les Diablos font des ovations, courant et sautant en l'honneur de leur saint, en faisant un vacarme véritablement infernal.

http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=742
Le Chant des harmoniques (France) - 1989
Vidéo, couleur, 38 min
Réalisateur : Hugo Zemp, ethnomusicologue et cinéaste
Auteurs scientifiques : Tran Quang Hai, ethnomusicologue et Hugo Zemp
Production : Société Française d'Ethnomusicologie, CNRS Audiovisuel, CNRS et Musée de l'Homme-Etudes ethnomusicologie
Dans la technique vocale du chant diphonique connu surtout en Asie centrale, une seule personne chante à deux voix : un bourdon, note grave et une mélodie superposée.
Tran Quang Hai, ethnomusicologue et musicien, enseigne cette technique dans un atelier d'initiation. Des images radiologiques et spectrales, en temps réel et son synchrone, permettent de visualiser les procédés vocaux du point de vue physiologique puis acoustique. Deux artistes mongols sont interviewés et filmés lors d'un concert.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=606
Discussion avec les auteurs et réalisateurs, animée par Jean Arlaud et Marc Henri Piault, anthropologues et cinéastes.
Lundi 21 novembre 2011  (14h - 16h)
Le Pays d’en dessous (France) - 1982
Vidéo, couleur, 27 min
Réalisateur : Patrick Prado, ethnologue, cinéaste
Auteur scientifique : Michèle Blondel
Production : Ministère de la Culture - Mission patrimoine, CNRS Audiovisuel
Prix de la Mission du patrimoine ethnologique en 1983.
Ce film en quatre parties (l'espace, le travail, le corps, la terre) raconte la re-création imaginaire de deux lieux de la région du Creusot fortement liés à la vie d'un vieil homme, Prosper Nomblot. Il s'agit du lieu d'implantation de l'usine Cerabati (fabrication de tuyaux de grès céramique), rasée pour le passage du TGV, et d'une chapelle abandonnée, Saint-Herbaut.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=720
Nioro-du-Sahel, une ville sous tension (Mali) - 1998
Vidéo, couleur, 53 min
Réalisateur : Christian Lallier, ethnologue et cinéaste
Production : CNRS Audiovisuel, Europimages FMP, IRD, GRETS

Nioro-du-Sahel, ville du Mali, n'a jamais été électrifiée. La nuit tombée, les familles aisées font bénéficier leurs voisins de leurs groupes électrogènes. Le comité de jumelage entre Nioro et Limours (France) s'est lancé dans l'électrification de la ville, opération conduite par des agents d'EDF.
Le projet des Français est dépassé par l'enjeu social et politique représenté par l'installation de ce réseau. Des tensions naissent, le courant ne passe plus entre les acteurs du projet.

http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=927
Discussion avec les auteurs et réalisateurs, animée par Émilie Houssa, conférencière au BAL et à la Cinémathèque française, chargée de cours à Paris 3.
(16h30 - 18h)
Titans et mosquées (Bénin) - 2006
Vidéo, couleur, 52 min
Réalisateur : Christophe Folcher, cinéaste
Auteur scientifique : Denise Brégand, ethnologue
Production : Flight Movie, CNRS Images, ACG
En Afrique de l'ouest, au nord du Bénin, à côté des états islamiques du nord du Nigeria, il existe un Islam plus paisible et tolérant introduit depuis des siècles par les commerçants caravaniers.
Les transporteurs routiers conduisent des titans, camions et citernes de 30 tonnes, arpentant l'Ouest africain. Grâce à l'argent gagné, ils font construire des mosquées pour se rapprocher de Dieu et continuent de défendre leur vision originale de société qui tente de concilier profit et Islam.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=1812
Discussion avec les auteurs et réalisateurs, animée par Monique Galland-Dravet, responsable des ressources documentaires à CNRS Images.

Le catalogue de la vidéothèque du CNRS

Des ethnologues et anthropologues du CNRS sont partis sur le terrain, dès les années 1950, avec une caméra, constituant ainsi un important corpus de films. Aujourd'hui, près du tiers du catalogue de la vidéothèque du CNRS (1 560 documents en diffusion) propose des films d'ethnologie. Une collection historique, alimentée par des chercheurs de renom comme Georges Condominas, Maurice Godelier, Gilbert Rouget, etc. et bien sûr Jean Rouch, figure pionnière de l'anthropologie visuelle.
> 123 films d'ethnologie, en accès libre, dont : Berceuse aka, de Alain Epelboin et François Gaulier ; Moro Naba, de Jean Rouch ; Masques de feuilles, de Guy Le Moal­ ;­ To find the Baruya story, de Stephen Olsson et Allison Jablonko ; Akuren et Loditmwe, de Jean Arlaud ; Vela de Nenmara et Vallenghi, de Corinne Giron Pruvost et César Giron.
> Des dossiers à consulter : Jean Rouch (40 films), Musiques du monde (35 films), Inde (24 films), Igor de Garine (11 films), Chine (17 films)…
Mercredi 23 novembre 2011  (10h - 13h)
Ibani ou l’écharpe bleue (Mali) - 1991
Vidéo, couleur, 52 min
Réalisateur : Nadine Wanono, ethnologue et cinéaste
Production : CNRS Audiovisuel
Une jeune femme dogon vient d'accoucher d'une petite fille. Durant trente jours, elle doit vivre isolée avec son bébé. Des évènements importants vont se dérouler pour l'inscription de l'enfant dans le corps social. Des scènes de la vie quotidienne du village, et des soins prodigués au nouveau-né par sa mère, ponctuent les séquences de rituels.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=669
Mort et naissance de Masiki (République Centrafricaine) - 1996
Vidéo, couleur, 59 min
Réalisateurs : Alain Epelboin ethnologue et cinéaste, et Didier Boclet
Production : CNRS Audiovisuel, CNRS-LACITO
Dans le campement d'Akungu en République Centrafricaine où vivent Ginza, sa famille et les parents associés, la communauté est sous le choc de la mort récente de deux fillettes, provoquée par la consommation d'une igname toxique. Les journées sont marquées par différents événements, en particulier de thérapie familiale. Par une nuit fraîche, Bonéné accouche d'une petite fille qui est nommée Masiki, du nom de sa sœur décédée et de celui de sa grand-mère.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=826

Discussion avec les auteurs et réalisateurs, animée par Daniel Friedmann, anthropologue et cinéaste.

Mercredi 23 novembre 2011 (14h30 - 18h)
Lettre aux morts (Papouasie-Nouvelle-Guinée) - 2001
Vidéo, couleur, 61 min
Réalisateur : Eytan Kapon, cinéaste
Auteur : André Iteanu, ethnologue
Production : Culture Production, CNRS Images/média, Félix Production, Odyssée, Télessonne
Prix Planète Future en 2002
André Iteanu, ethnologue se rend régulièrement depuis 20 ans au village de Jajau, dans la province d'Oro en Papouasie Nouvelle-Guinée. Il y revient en décembre 1999, accompagné du réalisateur Eytan Kapon, pour filmer les Orokaivas, habitants de cette province. En ce début de nouvelle ère de nombreuses rumeurs courent sur le retour du Christ et la résurrection des morts.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=1057
Democracy@large (Kirghizstan) - 2006
Vidéo, couleur, 52 min
Réalisateur : Emmanuel Hamon, cinéaste
Auteur : Boris Pétric, ethnologue
Production : K.G. Productions, CNRS Images
Juin 2005. Bientôt, les Kirghizes éliront leur président suite à la révolution des tulipes, censée installer la démocratie dans le pays. A travers la parole des notables d'un village, le film permet de s'interroger sur les transformations économiques et politiques. Cette vision locale est contrebalancée par des responsables d'organisations internationales très présents dans le pays.
On verra que le jour du scrutin, les choses ne se passent pas comme ces derniers voudraient le présenter.
http://videotheque.cnrs.fr/index.php?urlaction=doc&id_doc=1772
Discussion avec les auteurs et réalisateurs, animée par Marc Henri Piault, anthropologues et cinéastes.

Compétition international - Ouverture des caisses : 10h

Séance 10h30 - 13h
Pour le meilleur et pour l’oignon ! (Niger)
52 min ; 2008 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation : Sani Elhadj Magori (Niger)
Image : Malam Saguirou et Salissou Rabé
Son : Abdoulaye Adamou Mato et Ali Ibrahim
Montage : François Pit
Production, distribution : Adalios - France
adalios@adalios.com
Le violet de Galmi, l’oignon nigérien, irrigue les marchés ouest- africains avec ses 400.000 tonnes produites par an. À Galmi même, Salamatou attend son mariage depuis deux ans. Pressé par la belle-famille et les commérages du village, son père Yaro se décide : "Le mariage aura
lieu à la récolte !" Yaro sait que pour honorer cet engagement il doit cette fois-ci produire plus, et vendre plus cher...
Letters From The Desert (Eulogy to slowness) (Inde)
88 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres anglais.
Réalisation, image : Michela Occhipinti (Italie)
Image : Pau Mirabet
Son : Vep Culleré
Montage: Antonella Bianco
Production, distribution : Michela Occhipinti – Italie
michela_o@hotmail.com
En inde dans le désert du Thar, un homme, Hari, distribue des lettres dans des villages éloignés, lettres d’amour, de mariage, de réussite et de morts. Hari devant la porte des maisons lit, des larmes coulent. Image d’un monde en voie de disparition où les moyens de communication sont seulement des feuilles de papier et de l’encre. Un monde où les gens savaient encore attendre jusqu’à ce qu’une étrange tour métallique arrive, intrusion dans le paysage, révolution dans la vie du petit village…
The world runs. Hari walks. His worn-out shoes cover long distances in the desert to deliver letters talk about loves, weddings, successes and deceases, those that bear news of death are immediately recognisable, the envelopes with the right corner torn off, that Hari reads out in the doorway, and then tears to bits, because bad news must be destroyed, deleted forever. When the only way to communicate was a sheet of paper, a pen, some ink. When people were still able to wait. Until some weird metallic tower arrive, as intruders in the landscape, to revolutionize the life of the small village…

Séance 14h30 - 17h

Altzaney (Géorgie)
30 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation, image, son et montage : Nino Orjonikidze et Vano Arsenishvili (Géorgie)
Production, distribution : Artefact Production - Géorgie
info@artefact.ge
Les gens des gorges de Pankisi pensent que les problèmes importants de leur vie  et de leur mort doivent être résolus grâce à la médiation d’une autorité appropriée. Altzaney est une femme qui intervient dans la vie des autres et en assure la responsabilité. Elle est une médiatrice entre les parties en conflit et entre les deux mondes, la seule femme à laquelle on confie le soin des morts . Qu’est ce qui la rend si exceptionnelle et compétente dans un univers totalement patriarcal et quel prix doit - elle payer pour cela ?
Altzaney donne un éclairage sur une communauté unique des gorges de Pankisi au Nord Est de la Géorgie.
Les gens des gorges de Pankisi pensent que les problèmes importants de leur vie  et de leur mort doivent être résolus grâce à la médiation d’une autorité appropriée. Altzaney est une femme qui intervient dans la vie des autres et en assure la responsabilité. Elle est une médiatrice entre les parties en conflit et entre les deux mondes, la seule femme à laquelle on confie le soin des morts . Qu’est ce qui la rend si exceptionnelle et compétente dans un univers totalement patriarcal et quel prix doit - elle payer pour cela ?
Altzaney donne un éclairage sur une communauté unique des gorges de Pankisi au Nord Est de la Géorgie.
Demsala Dawi : sewaxan (Turquie)
91 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation, image, son et montage : Kazim Oz (Turquie)
Production, distribution : Mesopotamia Cinema & Yapim 13 - Turquie
yapim13@hotmail.com
Les Shawak sont des nomades de la Turquie orientale. En hiver, ils habitent des maisons en pierre, au printemps, après la naissance des agneaux, ils gagnent les pâturages de haute montagne. Après avoir atteint le pied des montagnes commencent une très rude montée. Les mules sont lourdement chargées et la neige rend le trajet dangereux. Au sommet on installe les tentes pour l’été, les femmes font du fromage… Le réalisateur est présent, on s’adresse à lui  mais il ne pose pas de question, proche et familier. Description intime pendant une année d’une vie de travail dur et simple.
The Shawaks are a nomadic community in eastern Turkey. In winter, they live in stone houses in a village, and in the spring, when the lambs are born, they take their livestock up to higher pasture in the mountains. An entire herd of sheep and goats, along with pack animals, dogs and entire families, are packed into rented trucks and unloaded at the foot of the mountains. What follows is a brutal hike uphill. The mules are heavily packed they slip in the snow and regularly run the risk of collapsing under their hefty loads. High up, the Shawaks pitch the tents in which they and their families will spend the summer. The women make cheese, which they sell to merchants. The filmmaker accompanied the Shawaks for a whole year. He observes man and animal from up close, without asking questions or adding comment. But the filmmaker isn’t completely invisible ; sometimes his subjects address him directly, telling him things about their lives in a strikingly confidential way.

Séance 17h30 - 19h45

Casado’s Legacy (Paraguay)
50 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres anglais.
Réalisation, image et son : Valentina Bonifacio (Italie)
Montage : Valentina Bonifacio et Sue Brook
Production: Granada Centre for Visual Anthropology
paul.henley@manchester.ac.uk
Distribution : Granada Centre for Visual Anthropology and Royal Anthropological Institute – Royaume-Uni
Depuis 100 ans, les Maskoy travaillaient dans une tannerie au Paraguay. L’entreprise, installée sur leur territoire, exploitait les ressources naturelles. En 2001, la compagnie a fermé l’usine et vendu le terrain.  Rencontre avec ceux qui ont lutté et tenté de recomposer leur ancien territoire. Le film tourné pendant plus d’un an est aussi une interrogation sur le futur.
For 100 years Maskoy people worked in tannin factory, in Paraguay. The factory, which had been founded on their land, based its production on the exploitation of local natural resources. In 2001 the company closed the factory and sold the land. For Maskoy people – who fought against the company to repossess their former territory – Casado’s legacy is a land without food... The film was shot over a period of more than one year, during which the filmmaker has lived with Maskoy people.
Millones en la basura - Des millions dans la poubelle (Uruguay)
26 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation, image : Manon Kleynjans et Hélène Ballis (France)
Son : Manon Kleynjans
Montage : Yohan Poissonneau
Production, distribution : Manon Kleynjans et Hélène Ballis - France
manonkleynjans@gmail.com
heleneballis@yahoo.fr
Portrait des différents acteurs impliqués dans la récupération des déchets à Montevideo. Économie informelle, basée sur un système mafieux et très peu contrôlé par l’état, qui génère des millions de dollars de profit. Cependant, les premiers maillons de cette chaîne travaillent et vivent dans des conditions précaires, dépendant d’intermédiaires et de la fluctuation des prix du marché international. Insérés dans un système économique global, ils sont les premiers affectés par la crise et leur activité est menacée par le spectre de la privatisation de la décharge municipale et du système de ramassage.
In Montevideo, the classifiers survive on cardboard boxes, plastic bottles and papers they collect in the city's garbage cans and then sell. However, their activity is now threathened by the economic crisis and the waste management system's privatization...

Compétition international - Ouverture des caisses : 10h

Séance 10h30 - 13h
Bilal (Inde)
88 min ; 2008 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres anglais.
Réalisation et montage : Sourav Sarangi (Inde)
Image : Sourav Sarangi et Somdev Chatterjee
Son : Sourav Sarangi et Pankaj Seal
Production : Sourav Sarangi : souravsarangi@hotmail.com
Distribution : Mercury Media International limited – Royaume-Uni
patricia@mercurymedia.org
info@ mercurymedia.org
Bilal peut voir mais pas ses parents. Il a juste trois ans et comprend à peine ce qu’est d’être aveugle. Il a aussi un petit frère Hamza. Dans la pénombre d’une petite chambre, il joue au jeu curieux du voir et du non voir. Voisins et parents sont autour. Le film suit pendant un an le quotidien d’amour partagé, de jeux, de cruauté et d’espoir.
Bilal can see but his parents cannot. He is only three years old and hardly understands what blindness is. Bilal also has a little brother, Hamza. And inside a tiny dark and dank room together they live in a curious game of seeing and not seeing. Neighbors and relatives surround them. The film tells this unusual story by observing the little boy over a year by capturing rare moments of sharing love, fun, cruelty and hope...
Wild Beast (Chine)
58 min ; 2008 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres anglais.
Réalisation : Jeroen Van der Stock (Belgique)
Image : Emmanuel Gras
Son : Marijin Thijs
Montage : Bram Van Paesschen
Production : Bart Van Langendonck : bart@savagefilm.be
Distribution : Savage Film/Productions - Belgique : tatjana@savagefilm.be
Portrait intimiste de Fang Xu Shi. Il habite avec beaucoup d'autres immigrés autour des studios de cinéma de Hengdian (Chine du Sud) et travaille comme figurant. Ce film est une réflexion sur sa vie, son passé et sa relation avec son père. Une histoire universelle de philosophie humaine et de survie.
Fang Xu Shi lives with many other immigrants around the film sets of Hengdian, relying on the ongoing productions to hire him temporarily as an extra. He reflects on his life and, more particularly, on his past and his relationship with his father in this universal story of human philosophy, set against the peculiar backdrop of the Chinese film industry.

Séance 14h30 - 17h

Les acteurs paysans du tourisme au Kilimandjaro (Tanzanie)
62 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation : Juhane Dascon (France)
Image et son : Juhane Dascon et Jean-Pascal Fontorbes
Montage : Juhane Dascon, Jean-Michel Cazenave et Maxence Peyras
Production : UMR Dynamiques Rurales/ Université de Toulouse le Miral
Distribution : Juhane Dascon - France : juhane@medialabproduction.com
Partie intégrante d’un doctorat de géographie, ce film de recherche explore les recompositions sociales et spatiales consécutives à la crise caféière au pied du Kilimandjaro. Dans l’obligation de s’adapter à cette crise, une partie de la paysannerie chagga s’approprie l’activité touristique de trekking. Ils sont porteurs, guides ou voyagistes et par leur activité ils contribuent à créer sur le territoire de nouvelles polarités, de nouvelles relations sociales, de nouveaux flux humains et financiers.
In Kilimanjaro, the Chagga agricultural model, wich has been based on the integration of the coffee trees on the first years of the 20th century, faces to a deep crisis. Based on the stakeholder’s life stories, this movie tries to understand the geographical consequences of the involvement of the farmers in a new economical chain : trekking tourism.
Shooting with Mursi (Éthiopie)
54 min ; 2010 ; vidéo ; couleur, version originale anglaise.
Réalisation : Ben Young (Royaume-Uni)
Image : Ben Young et Olisarali Olibui
Son : Spencer Young et Soloman Olibui
Montage : Colette Barlow et David Hope
Production, distribution : Ben Young- Royaume-Uni : benyoung@globalnet.co.uk
Faisant face au double défi des guerres tribales contre leurs voisins et du plan gouvernemental pour créer une réserve de chasse, les Mursi  luttent pour se protéger eux-mêmes ainsi que leur mode de vie. Un membre de la tribu, kalachnikov dans une main, caméra dans l’autre, montrent la vie sa communauté, leur différence et comment ils font face aux pressions du monde extérieur.
Facing the twin threats of warring tribal neighbours and government plans to create a game reserve, the Mursi are struggling to protect themselves and their way of life. Tribe member Olisarali Olibui, with a  Kalashnikov in one hand and a camera in the other, shows how the Mursi live, how they settle their differences and how they cope with the pressures of the outside world.

Séance 17h30 - 19h45

La danse des wodaabe (Niger)
90 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation, son et montage : Sandrine Loncke (France)
Image : Charlotte Krebs et Thomas Delgado
Production, distribution : Sandrine Loncke - France : sandrine.loncke@univ-paris8.fr
Au cœur du Sahel nigérien, loin de tout “goudron“, des milliers de Peuls nomades Wodaabe célèbrent chaque année leur unité culturelle au sein d'un vaste rassemblement cérémoniel, dont les danses spectaculaires ont abondamment alimenté l'imagerie occidentale. Fruit de dix années de recherche en milieu wodaabe, le film se met à l’écoute des acteurs du rituel pour tenter d’en décrypter la véritable signification, à une heure où la crise écologique qui touche de plein fouet le Sahel rend l’organisation de tels rassemblements de plus en plus problématique. 
At the heart of Niger's Sahel, thousands of Fulbe Wodaabe nomads celebrate once a year their cultural identity, gathering for a wide ceremony dedicated to song and dance. While the ecological crisis striking Sahel undermines the survival of their lifestyle, the Wodaabes disclose the deeper meaning of this ritual to us.

Palmarès

Prix NANOOK- JEAN ROUCH – CNRS Images : 1500 €
La danse des wodaabe (Niger)
Réalisation, son et montage : Sandrine Loncke (France) 
Prix MARIO RUSPOLI – Service du livre et de la lecture, Direction générale des média et des industries culturelles, Ministère de la Culture et de la Communication : 1000 €
Shaman tour (Mongolie)
Réalisation, image et  montage: Laetitia Merli (France) 
Prix du PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL – Mission à l’ethnologie, Ministère de la Culture et de la Communication : 1 000 €
Flacky et camarades (France)
Réalisation : Aaron Sievers (Allemagne) 
Prix BARTOK – Société française d’ethnomusicologie : 1000 €
A Por Por Funeral for Ashirifie (Ghana)
Réalisation, image et son : Steven Feld (USA) 
Prix « FATUMBI» décerné à un premier film d’anthropologie – Société Française d’Anthropologie Visuelle : 500 €
Pour le meilleur et pour l’oignon ! (Niger)
Réalisation : Sani Elhadj Magori (Niger) 
Mention spéciale du jury :
Bilal (Inde)
Réalisation et montage : Sourav Sarangi (Inde) 
Mention spéciale pour l’auteur et cameraman, Olisarali Olibui :
Shooting with Mursi (Éthiopie)
Réalisation : Ben Young (Royaume-Uni) 
16h Film de clôture :
Trópico da Saudade, Claude Lévi-Strauss e a Amazônia - Claude Lévi-Strauss, auprès de l’Amazonie (Brésil/France)
71 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation : Marcelo Fortaleza Flores (Brésil)
Image : Sylvestre Campe
Montage : Bénnedicte Mallet et Marcelo Fortaleza Flores
Production, distribution : 13 Production – France : 13paris@13productions.com
C'est en 1938 que Claude Lévi-Strauss, alors jeune professeur de sociologie à l'Université de São Paulo, entame une expédition sur les terres inexplorées des Indiens Nambikwara, dans le Brésil Central. Le film de Marcelo Fortaleza Florès revient sur le parcours de l'ethnologue en plongeant au coeur de l'Amazonie actuelle, en compagnie des indiens Nambikwaras. Certains indiens se souviennent…
In 1938 Claude Lévi-Strauss organized a daring expedition to an isolated part of the Amazon. The anthropologist narrates this adventure in his best seller, Tristes Tropiques, the encounter with the Nambikwara, a little know episode, which left its mark on him. But the Nambikwara also reveal their own recollection of the encounter.
Projection des films primés :
Dimanche 4 avril - Séance 13h – 18h
Shooting with Mursi (Éthiopie)
54 min ; 2010 ; vidéo ; couleur, version originale anglaise.
Réalisation : Ben Young (Royaume-Uni)
Image : Ben Young et Olisarali Olibui
Son : Spencer Young et Soloman Olibui
Montage : Colette Barlow et David Hope
Production, distribution : Ben Young- Royaume-Uni : benyoung@globalnet.co.uk
Faisant face au double défi des guerres tribales contre leurs voisins et du plan gouvernemental pour créer une réserve de chasse, les Mursi  luttent pour se protéger eux-mêmes ainsi que leur mode de vie. Un membre de la tribu, kalachnikov dans une main, caméra dans l’autre, montrent la vie sa communauté, leur différence et comment ils font face aux pressions du monde extérieur.
Mention spéciale pour l’auteur et cameraman, Olisarali Olibui
Bilal (Inde)
88 min ; 2008 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres anglais.
Réalisation et montage : Sourav Sarangi (Inde)
Image : Sourav Sarangi et Somdev Chatterjee
Son : Sourav Sarangi et Pankaj Seal
Production : Sourav Sarangi : souravsarangi@hotmail.com
Distribution : Mercury Media International limited – Royaume-Uni patricia@mercurymedia.org
info@ mercurymedia.org
Bilal peut voir mais pas ses parents. Il a juste trois ans et comprend à peine ce qu’est d’être aveugle. Il a aussi un petit frère Hamza. Dans la pénombre d’une petite chambre, il joue au jeu curieux du voir et du non voir. Voisins et parents sont autour. Le film suit pendant un an le quotidien d’amour partagé, de jeux, de cruauté et d’espoir.
Mention spéciale du jury
Pour le meilleur et pour l’oignon ! (Niger)
52 min ; 2008 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation : Sani Elhadj Magori (Niger)
Image : Malam Saguirou et Salissou Rabé
Son : Abdoulaye Adamou Mato et Ali Ibrahim
Montage : François Pit
Production, distribution : Adalios - France adalios@adalios.com
Le violet de Galmi, l’oignon nigérien, irrigue les marchés ouest- africains avec ses 400.000 tonnes produites par an. À Galmi même, Salamatou attend son mariage depuis deux ans. Pressé par la belle-famille et les commérages du village, son père Yaro se décide : "Le mariage aura lieu à la récolte !" Yaro sait que pour honorer cet engagement il doit cette fois-ci produire plus, et vendre plus cher...
Prix « FATUMBI» décerné à un premier film d’anthropologie – Société Française d’Anthropologie Visuelle
A Por Por Funeral for Ashirifie (Ghana)
58 min ; 2009 ; vidéo; couleur, version originale sous titre anglais.
Réalisation, image et son : Steven Feld (USA)
Montage : Jeremiah Ra Richards
Production, distribution :  Voxlox – États-Unis wafeki@cybermesa.com
Por por est une musique de klaxons  spécifique au syndicat des chauffeurs de bus et de taxis dans les faubourgs de la ville d’Accra au Ghana. Cette musique est uniquement jouée lors des funérailles des chauffeurs du syndicat semblable à celle des funérailles –jazzy des musiciens de la nouvelle Orléans.
Prix BARTOK – Société française d’ethnomusicologie
Lundi 5 avril - Séance 13h – 18h
Flacky et camarades (France)
103 min ; 2008 ; vidéo ; couleur, version originale française.
Réalisation : Aaron Sievers (Allemagne)
Image : Pierre Gurgand, Gille Brunet et les stagiaires de l’I.N.E.P.
Son : Céline Bellenger
Montage : Julien Girardot
Production, distribution : Association Film Flamme - France
polygone.etoile@wanadoo.fr
Entre 1976 et 1983, sont organisés des stages de formations et de réalisation de cinéma direct dans le nord de la France. Essais pour préserver le souvenir des images des houillères et de ceux qui ont travaillé, souffert et vécu. En 2003 on remet en état ces images fragiles afin de les maintenir dans l’originalité de leur entreprise.
Prix du PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL – Mission à l’ethnologie, Ministère de la Culture et de la Communication
Shaman tour (Mongolie)
63 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation, image et  montage: Laetitia Merli (France)
Son : Olivier Gascoin
Production : Fag Prod, Les Ateliers du Doc, CNRS images
Distribution : CNRS images – France
veronique.kleiner@cnrs-bellevue.fr
La Mongolie qui est restée longtemps fermée aux voyageurs, s’ouvre aujourd’hui au marché libéral et est visitée par des touristes du monde entier. Quelles sont les interactions entre les touristes et les éleveurs nomades, les uns rêvant d’un monde « authentique » peuplé de rennes et de chamanes, les autres s’ouvrant au capitalisme et rêvant de la société de consommation ? Le film présente le point de vue d’une famille d’éleveurs de rennes dont la mère est une chamane réputée et qui aujourd’hui vit essentiellement des retombées du tourisme. Amie de la famille depuis de nombreuses années, la réalisatrice se fait la confidente de la chamane qui lui expose ses réflexions, stratégies de survie et plans d’avenir.
Prix MARIO RUSPOLI – Service du livre et de la lecture, Direction générale des média et des industries culturelles, Ministère de la Culture et de la Communication
La danse des wodaabe (Niger)
90 min ; 2009 ; vidéo ; couleur, version originale sous titres français.
Réalisation, son et montage : Sandrine Loncke (France)
Image : Charlotte Krebs et Thomas Delgado
Production, distribution : Sandrine Loncke - France : sandrine.loncke@univ-paris8.fr
Au cœur du Sahel nigérien, loin de tout “goudron“, des milliers de Peuls nomades Wodaabe célèbrent chaque année leur unité culturelle au sein d'un vaste rassemblement cérémoniel, dont les danses spectaculaires ont abondamment alimenté l'imagerie occidentale. Fruit de dix années de recherche en milieu wodaabe, le film se met à l’écoute des acteurs du rituel pour tenter d’en décrypter la véritable signification, à une heure où la crise écologique qui touche de plein fouet le Sahel rend l’organisation de tels rassemblements de plus en plus problématique. 
Prix NANOOK- JEAN ROUCH – CNRS Images
Jury international :
Luca Bich (Italie) : responsable de la rétrospective Filmontagna au Cervino CineMountain, réalisateur.
Anne Conan (France) : recherche d'archives, réalisatrice.
Julien Farenc (France) : Chargé de collection au Service Images animées du département de l'Audiovisuel at Bibliothèque nationale de France (BnF).
Barbara Glowczewski (France) Directrice  de recherche  au CNRS, membre du Laboratoire d'Anthropologie Sociale, ethnologue et réalisatrice.
Christian Hottin (France) : Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, Ministère de la Culture et de la Communication.
Baudouin Jurdant (France) : Professeur en Sciences de l'information et de la communication à l'Université Paris Diderot, responsable du Master de journalisme scientifique au CERILAC.
Claire Schneider (France) : Chargée de la collection sonore et audiovisuelle, musée du quai Branly, ethnomusicologue.
Prix :
Grand prix NANOOK - JEAN ROUCH (CNRS Images: 1 500 €)
Prix MARIO RUSPOLI (Service du livre et de la lecture, Direction générale des médias et des industries culturelles, Ministère de la Culture : 1 000 €)
Prix du PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL (Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines, Ministère de la Culture : 1 000 €)
Prix BARTOK (Société française d’ethnomusicologie : 1 000 €)
Prix FATUMBI – décerné à un premier film d’anthropologie – (Société française d’anthropologie visuelle : 500 €)
Programme établi sous toute réserve.
Comité de sélection :
Sylvaine Conord (France) -  anthropologue, photographe ; Françoise Foucault (France) - secrétaire générale du Comité du film ethnographique ; Pierre Lamarque (France) - anthropologue, cinéaste, directeur artistique du Festival International Jean Rouch 2010 ; Annie Mercier (France) - ethnologue, cinéaste ; Laurent Pellé (France) - Coordinateur de manifestations ; Agnès Rotschi (France) - ethnologue ;  Mattéo Treleani (Italie) – sémioticien.

L’équipe du festival remercie,
Pour son  concours : Cinéma du Réel,
Pour leur partenariat :
CNRS Images,
DRAC Île-de-France, service du cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia,
Images en Bibliothèques,
IRD, Délégation à l’information et à la communication,
Ministère de la Culture et de la Communication,
Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Direction générale des patrimoines,
Service du livre et de la lecture, Direction générale des média et des industries culturelles,
Muséum national d’Histoire naturelle,
Société française d’anthropologie visuelle,
Société française d’ethnomusicologie.

Pour leur aide et participation : Flora Carrara, Inês Espirito Santo, Barberine Feinberg, Silvia Guido et tous les fidèles amis du Comité.

All can look at m4ufreeinfo at this moviesite. Let s dive in.

© Comité du film Ethnographique